accueilhttp://catherine.abbat.free.fr/FondsAbbatSoudanFrancais/ACCUEIL.html
 

Bossé, le 3 juillet 1894



Capitaine Bonaccorsi, Commandant la colonne,

à Mr le Commandant de la Région de et à Ségou.




    Colonne arrivée le premier juillet, 7h du matin, devant Bossé, avec 267 fusils et 2 pièces de 80 de montagne. Auxiliaires de Ouidi et d'Aguibou, prévenus l'avant-veille, avaient rejoint à Ira, 7 km environ ouest de Bossé ; ils ont été employés à garder les routes de Oué (note : il écrit Houi) et de Koumbara en dehors du terrain de combat.

    Ali-Kari (marabout de Bossé) dans son tata situé au nord du village dont il est séparé par un espace de 20 mètres. Malgré étendue du village, les 2 soukalas, villages et tata, ont pu être cernés.

    Bombardement commence à 7h25. Objectif principal étant capture Ali-Kari, les coups furent d'abord dirigés sur village dont il fallait s'emparer pour compléter investissement tata Almamy. Assaut fut donné à 9h40 par 2ème Bataillon de marche Lieutenant Betbeder. Habitants opposèrent résistance acharnée ; ceux qui ne furent pas tués se retirèrent dans tata Almamy qui devient réduit de défense.

    A 8h30 nous étions maîtres du village, l'attaque du réduit déjà préparée par l'Artillerie, commença aussitôt. Dés le début Ali-Kari tenta une sortie mais il ne fut pas suivi ; il s'est alors avancé tout seul, sabre en main, et s'est fait bravement tuer à l'entrée de la mosquée. A 5h30 nous étions maîtres du réduit dont tous les défenseurs se sont fait tuer.


    Les pertes de l'ennemi peuvent être évaluées à 500. De notre côté les pertes s'élèvent à 9 tués et 149 blessés se composant ainsi :


Tués : total 9

Européens : (1)

-    Soldat Lipperer de la Légion (1)

Indigènes : (8)

-    6° Compagnie tirailleurs soudanais (Djenné)  (2)

-    16°            ''               ''                 ''  (Bandiagara) (1)

-    Tirailleurs auxiliaires (5)  


Blessés : total 149

Officiers : (6)

  1. -    Capitaine Maillot (balle au genou) (1)   

  2. -    Lieutenant Betbeder (flèches) (1)   

  3. -    Lieutenant Peuton (flèches) (1)  

  4. -    Lieutenant de Tavernier (flèches) (1)  

  5. -    Lieutenant Mangin (contusions) (1)   

  6. -    Lieutenant Abbat (flèches) (1)

  7. -Européens : (15)

  8. -    Canonnier Arnould (1)

  9. -    6° Compagnie (1)

  10. -    Légion (13)

Indigènes : (128)

  1. -    6° Cie tirailleurs soudanais (24)

  2. -    16° Cie     ''                 ''       (22)

  3. -    Canonnier                           (2)

  4. -    Tirailleurs auxiliaires           (80)

   

    Seuls blessures graves : Capitaine Maillot, Sergent Minnaërt, Soldat Daniels, Canonnier Arnould et dix tirailleurs.

    Chevaux : 1 seul cheval blessé aux Spahis.


    Le soir du premier juillet, la colonne a campé sur place. Vers 8h du soir, un parti ennemi arrivé par la route de Oué a abordé à coups de fusils la face nord en criant « Allah Akbar » ; quelques feux de salves ont réussi à les repousser. Il n'y a plus eu d'alerte jusqu'aujourd'hui 3 juillet. Ce soir la colonne ira camper à Ira.


    Je ne puis encore vous faire connaître toutes les propositions de récompense, car je n'ai pas les rapports des chefs de détachements. Je puis cependant vous signaler dès maintenant la belle conduite du Lieutenant Abbat et du Sergent Minnaërt, puis le concours dévoué et éclairé en marche et pendant le combat du Lieutenant Mangin qui était mon adjoint.


Dépêche datée d'Hyoukoro, le 5 juillet :


    Capitaine Maillot, Sergent Minnaërt et tirailleurs, état satisfaisant. Légionnaire Daniels inspire inquiétude. Colonne rentrera à Djenné le 11 ou 12 juillet.


Dépêche non datée :


    Je viens d'apprendre que Oué, résidence de Hacari (?) Konate, et Koumbara, résidence du frère d'Ali-Kari, ont été évacués et occupés par les cavaliers d'Aguibou ou de Ouidi.

    On peut considérer le parti des marabouts Narkas (?) comme complètement ruiné dans le Dafina.